Dimanche 2 octobre 2016


Trio Aquilon, Philippe Lacrouzade & Bruno Marq

Trio Aquilon

Bruno Marq , flûtes

Philippe Lacrouzade, saxophones

Christophe Piédoux, orgue


Trio Aquilon, Christophe Piédoux

 

Programme :
L'Europe Musicale à la fin du 19° siècle : G. Bizet . extraits de l' Arlesienne - A. Dvorak Largo de la Symphonie du Nouveau Monde - E. Grieg extraits de Peer Gynt - Rachmaninov Vocalise opus 24
Chostakovitch Valses n° 1 & 2 - Bach/Busoni Chaconne en ré mineur


Compte-rendu :

Ouverture réussie de la saison 2016/2017 avec le Trio Aquilon - formation unique et originale associant les trois instruments, flûte, saxophone, orgue - dont les remarquables transcriptions, pour la plus grande part réalisées par le flûtiste Bruno Marq, nous ont fait redécouvrir des pages très connues du répertoire romantique de la fin du 19° et du début du 20 ° siècle.

La suite orchestrale de l'Arlésienne de G. Bizet, donnée en 1872 par les Concerts Pasdeloup, a eu la particularité d'associer pour la première fois le saxophone et la flûte ; le "Prélude" (ou Marche des Rois) a été suivi de " l'Intermezzo" et de la" Farandole".

La vocalise op. 24 de Rachmaninov (extrait sonore) exprime à la fois tristesse et espérance traduisant bien les sentiments du compositeur touché par le décès d'un ami proche.

La grandiose (et longue !) Chaconne en ré mineur de J.S. Bach se présente sous la forme de 32 variations, en 3 parties, précédée par l'exposition du thème : comme expliqué par Bruno Marq, les exégètes y voient une allusion à la Trinité et à l'âge du Christ (33 ans). La transcription par Busoni respecte la variété et la richesse extraordinaires de cette oeuvre écrite par Bach pour violon seul.

Christophe Piédoux joue ensuite à l'orgue seul une chaconne de Buxtehude (extrait sonore) que Bach a toujours présenté comme son grand maître.

Quittant l'Allemagne, le Trio Aquilon nous transporte auprès de Grieg et de la Norvège. Des deux suites pour orchestre symphonique de Peer Gynt nous entendrons trois extraits : "Au matin" (extrait sonore) , "Danse d'Anita" et "Dans l'antre du Roi de la Montagne".

Voyage sur le continent américain où le compositeur tchèque Dvorak dirigeait le Conservatoire National de New-York : c'est là qu'il composa en 1893 la Symphonie du Nouveau Monde dont le 2ème mouvement (largo) semble inspiré à la fois d'un negro spiritual et d'une légende sur les funérailles en forêt d'une princesse indienne.

Le voyage se termine en Russie avec Chostakovitch et les valses N° 1 & 2.

Deux rappels permettent de changer de style musical, d'abord avec un Crazy Ragtime, écrit par un compositeur bordelais, puis avec une valse, intitulée "Amour et Printemps" d'Emile Waldtenfel, que beaucoup de personnes ont reconnu comme étant la musique du génerique de l'émission télévisée Cinéclub.

 

Bruno Marq, flûtiste Philippe Lacrouzade, saxophoniste Christophe Piédoux Trio Aquilon
Philippe Lacrouzade, saxophoniste Le trio Aquilon et l'orgue de Coignières Trio Aquilon Moïse et les Tables de la Loi, vitrail de G. Loire