Dimanche 2 avril 2017

Louise Couturier & Aurore Bouston, soprani

Hommage aux compositrices
de la fin du 19° et début du 20° siècle

Louise Couturier, soprano & violon

Aurore Bouston, mezzo-soprano

Véra Nikitine, orgue


Véra Nikitine, organiste

Programme :
Compositrices ou femmes compositeurs ?

Quatre femmes au destin différent : Pauline Viardot, Lili Boulanger, Mélanie Bonis et Cécile Chaminade qui ont marqué leur époque en tant que compositrices et/ou solistes.
Le programme, élaboré spécialement par nos trois interprêtes, a retenu des mélodies de ces quatre compositrices, donc des oeuvres de la fin du XIX° et du début du XX° siècle et l'a prolongé au XXI° siècle avec deux oeuvres écrites par Véra Nikitine, organiste et compositrice.

Pie Jesu de Lili Boulanger (trio)
A Aurore, création de Véra Nikitine (trio)
Rêverie de Pauline Viardot (trio)



Compte-rendu :

Le concert s'ouvre avec trois mélodies de Cécile Chaminade (1857-1944) : "Duo d'étoiles", "Les petits enfants" et" Infini". Les belles voix cristallines de Louise Couturier, soprano et de Aurore Bouston, mezzo-soprano sont accompagnées à l'orgue de façon délicate par Véra Nikitine.

Autant Cécile Chaminade a rencontré très vite le succès comme pianiste et compositrice, autant Mel Bonis a été incomprise toute sa vie par son entourage. Elle a été forcée d'abandonner le Conservatoire de Musique (où César Franck la considérait comme la plus brillante élève de sa classe) puis a été mariée avec un quinquagénaire veuf dont elle élèvera ses cinq beaux-enfants et ses trois siens.
Elle se remet à la composition, bien plus tard, après une douloureuse épreuve, la perte d'un fils mort au front. De Mel Bonis, nous entendrons "Madrigal", "Le Ruisseau" et "Regina Coeli".

De Lili Boulanger (1893-1918), nos interprètes ont choisi "Reflets" (pour soprano et orgue), "Pie Jesu" -extrait sonore- (pour mezzo-soprano et orgue) et "Nocturne" (pour violon et orgue) ; le violon est joué par Louise Couturier (elle est membre de deux orchestres régionaux français). Le Nocturne permet à Louise d'exprimer un grande sensibilité et des aigus très purs.

Véra Nikitine explique au public la source de ses inspirations pour l'écriture des deux pièces : la première, intitulée "A Aurore" -extrait sonore-, est dédicacée a son amie mezzo Aurore et s'inspire d'un poème éponyme de George Sand :
La nature est tout ce qu’on voit,
Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.
Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit,
Tout ce que l’on sent en soi-même.

La deuxième pièce s'appelle "Hirondelle" : c'est une ode à la liberté composée par Louise Michel (militante républicaine sous la Commune de Paris) sous la forme d'un dialogue entre un humain et une hirondelle dont il envie la liberté :
... pour vivre, loi suprême,
Il me faut, comme à toi, l’air et la liberté.

Après ces deux oeuvres de style musical plus actuel qui mettent en valeur la complémentarité des timbres de voix de Louise et d'Aurore, Véra Nikitine montre tout son talent d'improvisation sur un thème tiré d'un opéra de Verdi (que beaucoup de personnes identifient mieux comme le thème de Jean de Florette au cinéma !) ; cela lui permet d'exploiter complètement la palette sonore de l'orgue soliste, que l'accompagnement des voix n'utilisait que partiellement.

Le concert se poursuit avec deux oeuvres de Cécile Chaminade : "Menuet" (mezzo-soprano, violon et orgue) et "Fleur jetée" (soprano et orgue). Il se termine avec des mélodies de Pauline Viardot (1821-1910) ; soeur de la Malibran (soprano lyrique immortalisée par Musset), Pauline a été aussi une diva célèbre, amie de nombeux artistes écrivains, peintres, musiciens (elle crée la Rhapsodie pour contralto de Brahms). Après une longue carrière sur scène, elle arrête toute représenatation et se consacre à l'enseignement et à la composition.
Nous avons entendu "Rêverie"-extrait sonore-, "Séparation" et un bis plein d'humour "Les Bohémiennes", trois mélodies toujours interprétées par Louise Couturier, soprano, Aurore Bouston, mezzo-soprano et accompagnées à l'orgue par Véra Nikitine.



Aurore Bouston, mezzo-soprano Louise Couturier & Aurore Bouston Véra Nikitine, orgue Véra Nikitine, orgue
  Aurore Bouston et Louise Couturier Aurore Bouston, Louise Couturier, Véra Nikitine