L'Eglise Saint Germain l'Auxerrois

En 768 le village de Coignières, situé dans la forêt des Carnutes, appartient à l'abbaye de Saint Denis. Au 16e siècle, Antoine de Bellac, fils du seigneur de Coignières fait reconstruire le choeur de l'église et la chapelle seigneuriale, poser les verrières (dont celle du choeur à gauche subsiste toujours), et sculpter la clef de voûte à ses armoiries.

Au 19e siècle, la municipalité décide de la restauration de l'église. Les murs de la nef sont consolidés et la voûte est dotée d'une nouvelle charpente recouverte de plâtre. De cette époque datent les vitraux de la nef ainsi que le clocher en flèche construit sur le pignon en 1868 et qui remplace le clocher en bois qui s'élevait au-dessus du choeur.


En 1968, la restauration de l'église est lancée sous l'impulsion du Père Périlleux, curé de la paroisse : aménagement du choeur actuel (autel, vitraux, dallage, etc.)

Les vitraux du choeur datent de 1974 et ont été réalisés par l'atelier Gabriel Loire de Lèves près de Chartres
.


1993 verra la restauration des vitraux de la nef, offerte par M. et Mme Serge Dassault ainsi que la construction de l'orgue, offert par M. Claude Dassault. En 1998 enfin, à l'initiative de la municipalité et du Maire M. Henri Pailleux, la fenêtre de la chapelle latérale qui avait été murée au 19° siècle est rouverte et le dernier vitrail, conçu par le Maître verrier Gabriel Loire et exécuté par son fils Jacques, est inauguré.

Lorsque vous entrez dans l'église ne manquez pas d'admirer le vitrail authentique du 16° siècle dédié à St Suzanne, l'ensemble des vitraux de Gabriel Loire qui s'intègrent parfaitement dans le choeur gothique du 16° siècle, les stalles en chêne du choeur dont les motifs décoratifs ont été repris sur le buffet (en chêne également) de l'orgue.