Dimanche 2 octobre 2011 (Eglise de Coignières)

 


Xavier Phillips, violoncelliste

Violoncelle et orgue

Xavier Phillips , violoncelle (biographie)
Thierry Escaich, orgue
(biographie)

Carte blanche aux deux solistes

Xavier Phillips, violoniste et Thierry Escaich, organiste

 


Compte-rendu :

Programme exceptionnel donné par deux musiciens exceptionnels !
C'est le commentaire unanime donné par l'auditoire important à la fin du concert.
Les deux sonates de Bach ont été données ici par Xavier Phillips sur un violoncelle construit en 1710 par Matteo Gofriller à l'époque même où Bach composait ses sonates. A la puissance et à la très belle sonorité de l'instrument, Xavier ajoute une précision rythmique et une sensibilité musicale mettant bien en lumière les thèmes des différents mouvements. Thierry Escaich adapte parfaitement à l'orgue l'accompagnement initialement écrit pour le clavecin, l'enrichissant sans altérer l'équilibre entre les deux instruments ni le style de l'oeuvre.

Xavier Phillips a fait un saut de plus de deux siècles en proposant deux oeuvres modernes composées à la demande de Mstislav Rostropovitch et créées par lui en l'honneur de Paul Sacher, un chef d'orchestre et mécène éclairé, protecteur de nombreux musiciens du 20° siècle. La première pièce de Henri Dutilleux "Trois strophes sur le nom de Sacher" fait appel à beaucoup de virtuosité ; Thierry Escaich reprend ensuite l'esprit de cette oeuvre pour une improvisation à l'orgue tout aussi spectaculaire.

La deuxième oeuvre, "Punena n°2 Hommage à Paul Sacher" est de Alberto Ginastera un compositeur argentin (1916-1983) qui s'est inspiré de la musique traditionnelle des Andes : la pièce en deux mouvements requiert de son interprète un engagement total dégageant une force incroyable au milieu de difficultés techniques extrêmes. Le public ne s'y est pas trompé en saluant longuement Xavier Phillips. C'est à une critique musicale, Marie-Noëlle Vigreux, que nous empruntons le commentaire suivant pour décrire ce que nous avons ressenti : "Lorsque maîtrise technique, clarté, simplicité et sens musical se rejoignent à ce point, c'est un moment de pure magie pour l'auditoire, moment de communion et d'émotion, où jusque dans la course poursuite vers les aigus les plus inaccessibles de l'instrument, la musique est évidence."


Thierry Escaich est une figure majeure de la scène musicale contemporaine et l’une des plus originales : compositeur, organiste et improvisateur, il considère les trois aspects de son art comme des éléments indissociables.
Le public présent se souviendra sans doute longtemps de la brillante improvisation sur un thème de chanson enfantine "Nous n'irons plus au bois...", thème donné par le public. L'improvisation commence par une sorte de prélude, suivant le style de Bach, avant de se poursuivre en différentes variations, utilisant toute la palette sonore de l'orgue, comme nous l'avions rarement entendu. D'ailleurs après le concert, Thierry Escaich a confié qu'il avait poussé l'orgue à ses limites sans jamais le prendre en défaut : "Un petit instrument bien agréable à jouer tant dans un esprit baroque que dans un monde plus actuel"

Xavier Phillips, violoncelliste Xavier Phillips, violoncelliste violoncelle ancien Thierey Escaich, organiste
Thierry Escaich, organiste Thierry Escaich, compositeur Thierry Escaich et Xavier phillips Trois organistes et le Président